Ce qui surprend dès la première écoute, c’est la disparition de duretés numériques et de cette monochromie qui affecte la plupart des appareils hifi en classe D et ce quelque soit leur prix.

Ici la cohérence des registres associée à une belle résolution du convertisseur intégré nous font pénétrer la musique avec beaucoup de conviction et de naturel.

NUPRIME en apportant quelques nouveautées (alimentation classique , préampli classe A. ect…) sur ce type d’amplification a incontestablement franchi un pas important, au prix auquel est proposé l’IDA 8 (1.000 €) je dis juste bravo !